Centre international pour le dialogue et les échanges en Mediterranée

Rechercher Augmenter la taille des polices Diminuer la taille des polices Imprimer
Retour

Festival

PriMed

Date : Du 17 au 22 juin
Tarif : Entrée libre - Réservation conseillée

Le thé et l'électricité de Jérôme Le Maire

17ème Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéens organisé par le CMCA (Centre méditerranéen de la communication audiovisuelle)

La Méditerranée en images

le PriMed s’est imposé comme un rendez-vous incontournable : véritable observatoire de la vie en Méditerranée sous tous ses aspects (histoire, cultures, sociétés, événements…), il récompense à chaque édition sept catégories de films :

  • enjeux méditerranéens,
  • mémoire de la Méditerranée,
  • reportages d’investigation,
  • première oeuvre,
  • court métrage,
  • traditions et cultures,
  • multimédia.

31 films vont concourir cette année, sous l’égide de deux jurys internationaux. Les projections publiques, gratuites, sont organisées conjointement à la Villa Méditerranée et au MuCEM.


Le PriMed, qui s’inscrit dans la Semaine audiovisuelle de la Méditerranée qu’organise France Télévisions — membre fondateur du CMCA — à l’occasion de
Marseille-Provence 2013, réunit également les professionnels de l’audiovisuel pour débattre et contribuer ainsi au dialogue et à la coopération entre tous les pays du bassin méditerranéen.

Projections à la Villa Méditerranée

Mardi 18 Juin

17h00

Le martyre des sept moines de Tibhirine, 75 minutes, 2012
Réalisation : Malik AIT–AOUDIA (Algérie) et Séverine LABAT (France)
Production : Peacock Productions (France)

Pour la première fois, avec la rigueur de l’enquête judiciaire et en se basant sur les faits vérifiés et des témoignages exclusifs plusieurs fois recoupés de responsables du GIA, d’officiers supérieurs de l’armée algérienne, de membres des gouvernements français et algériens, de membres des services de renseignement des deux côtés de la Méditerranée, "Le martyre des sept moines de Tibhirine" dévoile à la manière de Brian Lapping les dessous d’un drame qui continue de hanter la conscience universelle.

18h30

Islam radical : les djihadistes en embuscade, 52 minutes, 2012
Réalisation : Kamal REDOUANI (France)
Production : Tac Presse (France)

Ils se définissent comme des salafistes djihadistes, dans la lignée de ceux qui se sont battus en Irak et en Afghanistan. Hier vivant dans la clandestinité ou en prison aujourd’hui, ils ambitionnent de faire main basse sur les révolutions arabes. De la Tunisie à la Syrie, en passant par la Libye et le Liban, ce film décrypte de l’intérieur la stratégie des islamistes radicaux pour s’imposer comme relève aux dictateurs déchus. 

19h30

Sarajevo mon amour, 52 minutes, 2011
Réalisation : Frédéric TONOLLI (France)
Production : Sunset Presse (France)

Bosko Bric, le Serbe, et Admira Ismic, la Musulmane bosniaque, bravent tous les dangers pour se retrouver. Sept kilomètres les séparent. Il n’y a plus de tramways dans Sarajevo assiégée, qu’ils parcourent donc à pieds, chacun leur tour, aller-retour, sous les obus et la mitraille. Le 18 mai 1993, ils quittent la ville et s’engagent main dans la main sur le pont Verbania. Quelques mètres à découvert, qu’ils ne feront pas. Plusieurs balles les frappent. Il tombe le premier. Elle, dans un ultime effort, rampe vers le corps de son amant. Ils avaient 25 ans et s’aimaient depuis 10 ans…

20h45

Le thé ou l'électricité, 93 minutes, 2012
Réalisation : Jérôme LE MAIRE (Belgique)
Production : Iota Production (Belgique)

"Le Thé ou l'Electricité" est l'histoire épique de l'arrivée de l'électricité dans un village isolé et enclavé au cœur du Haut Atlas marocain.Durant plus de trois années, saison après saison, le réalisateur dévoile patiemment les contours de la toile qui se refermera inexorablement sur les habitants d'Ifri. Sous nos yeux se dessine l'image d'une modernité impitoyable à laquelle le petit village va être relié. 

 

Mercredi 19 juin

18h00 (en présence du réalisateur)

Dance of outlaws, 82 minutes, 2012

Réalisation : Mohamed EL ABOUDI (Maroc, Finlande)
Production : Illume Ltd, Road Movies, Piraya Films As (Finlande)

Hind, 22 ans, est la fille d’un dealer. Chassée de chez elle à 14 ans parce qu’elle a été violée, elle danse dans des mariages et se prostitue. Hind n’a pas d’existence officielle. Elle n’arrive pas à remettre la main sur son certificat de naissance et ne peut donc prétendre à aucun papier d’identité. Elle rêve pourtant d’un avenir meilleur : épouser son petit ami, retrouver la garde de ses enfants qu’elle a dû abandonner, trouver un travail et un vrai toit.

20h00 (en présence du réalisateur Emad Burnat)

Five broken cameras, 90 minutes, 2010
Réalisation : Emad BURNAT (Palestine) et Guy DAVIDI (Israël)
Production : Guy DVD Films (Israël), Burnat Films (Palestine), Alegría Productions (France)

Emad, paysan, vit à Bil’in en Cisjordanie. Il y a cinq ans, au milieu du village, Israël a élevé un "mur de séparation" qui exproprie les 1700 habitants de la moitié de leurs terres, pour "protéger" la colonie juive de Modi’in Illit, prévue pour 150 000 résidents. Les villageois de Bil’in s’engagent dès lors dans une lutte non-violente pour obtenir le droit de rester propriétaires de leurs terres, et de coexister pacifiquement avec les Israéliens.

Jeudi 20 juin

18h30 (en presence des réalisateurs)

Italy: love it, or leave it, 75 minutes, 2011

Réalisation : Gustav HOFER et Luca RAGAZZI (Italie)
Production : Hiq Productions (Italie)

Deux Italiens, deux visions du pays natal qui s'affrontent : si Gustav Hofer souhaite émigrer, son compagnon, Luca Ragazzi, veut, lui, prouver qu'il y a encore des gens formidables dans la péninsule. De la dégradation des conditions de travail chez Fiat à la spéculation immobilière, qui défigure les côtes calabraises, les raisons de désespérer ne manquent pourtant pas. Mais quand Luca présente à Gustav un chef d'entreprise sicilien qui lutte contre la Mafia, ou l'étonnant communiste, catholique et homosexuel qui gouverne la région des Pouilles, il le convainc que tout n'est pas perdu. 

20h00

Méditerranée, une soupe de plastique, 32 minutes, 2011
Réalisation : Sophie LE GALL (France)
Production : Ligne de Mire Production (France)

Le plastique est devenu une pollution majeure, préoccupante pour les espèces animales qui peuplent les mers mais peut-être aussi pour l’être humain : de quelle manière pourrait-il contaminer la chaîne alimentaire et donc notre assiette ? La situation en Méditerranée est d'autant plus inquiétante qu'il s'agit d'une mer fermée et que ses eaux ne se renouvellent entièrement qu'au bout d'un siècle. A cela s'ajoute une pression humaine très forte sur le bassin méditerranéen. Pourtant cette mer est à protéger en priorité, car elle dispose d'un patrimoine exceptionnel. Scientifiques, simples citoyens, pêcheurs tirent aujourd'hui la sonnette d'alarme sur cette pollution au plastique de plus en plus inquiétante.

20h45 (en présence du réalisateur)

Maudit soit le phosphate, 85 minutes, 2012
Réalisation : Samy TLILI (Tunisie)
Production : Nomadis Images (Tunisie)

Le 5 janvier 2008, un sit-in organisé par un groupe de jeunes chômeurs en face de l'hôtel de ville de Redeyef, dans le Sud-Ouest de la Tunisie, marque le début d'un mouvement de dissidence civile, qui a duré six mois. Ce mouvement populaire sans précédent dans l'histoire contemporaine de la Tunisie a été appelé "la révolte pour la dignité" et a donné naissance trois ans plus tard à la révolution tunisienne du 14 janvier. Nous sommes dans la terre du phosphate, où l'équation dans le bassin minier est simple et absurde : le phosphate est produit par une région qui en subit toutes les mauvaises conséquences (écologiques et autres), sans en recevoir aucun avantage. Quatre ans plus tard, que reste-t-il de cette aventure humaine ? 

 

Samedi 22 juin

Projections gratuite des films lauréats dans les catégories :

  • Reportage d'investigation - 18h30 : 
    LE MARTYR DES SEPT MOINES DE TIBHIRINE 
    Parrainé par Radio France
  • Enjeux méditerranéens - 20h : 
    DANCE OF OUTLAWS
    Parrainé par France Télévisions
  • Prix spécial du jury - 21h30 : 
    LE THÉ ET L'ÉLECTRICITÉ
    Parrainé par la Collectivité Territoriale Corse

Toutes les projections

Bande annonce

Ajouter un commentaire